Conseils pour rouler l’hiver : cyclistes, prenez soin de vous

Alors que nombre d’entre nous ont des fourmis dans les jambes en l’entame d’une nouvelle saison cycliste, notre ambassadeur Patrick Gilles partage quelques sages précautions pour rouler en hiver. Quels sont les conseils à prendre en compte en cette période où les conditions ne sont pas toujours favorables à la pratique du vélo.

Conseil n° 1 : Prenez garde pour éviter la chuter

Je vous invite donc plus que jamais à redoubler de vigilance en raison notamment des risques liés à la météo. Même si les températures sont parfois clémentes, dès que l’on prend un peu de hauteur ou que l’on passe à l’ombre, des plaques de verglas, des feuilles mortes humides constituent de véritables pièges. Abordez donc toujours les descentes avec la plus grande précaution pour ne pas risquer une glissade aux conséquences plus ou moins fâcheuses. Inutile de rappeler que partir sans son casque vissé sur la tête est impensable…

Conseil n°2 : Soyez visible en toutes situations

N’oubliez pas non plus que le froid a tendance à ralentir nos capacités d’anticipation et que la luminosité peut masquer certains pièges de la route (trous, présence de pierres, plaques d’humidité…). Si vous partez pour une longue virée, prévoyez toujours des feux avant et arrière, ils pourront être utiles dans les secteurs les plus sombres et surtout en cas de retour plus tardif que prévu car la nuit tombe très vite même si les jours commencent à s’allonger.

Conseil n°3 : Adaptez-vous à la météo

Il va de soi qu’il est indispensable de tenir compte des prévisions météo avant de s’engager pour un long périple sans oublier que les conditions peuvent évoluer très rapidement, notamment au début du printemps et son lot traditionnel de giboulées. La raison doit toujours prendre le pas sur la passion. Nous ne sommes pas des pros, nous roulons avant tout pour notre plaisir et il vaut parfois mieux rentrer plus tôt que prévu plutôt que s’obstiner coûte que coûte en prenant des risques qui n’en valent pas la peine et qui pourraient remettre en question tous vos beaux projets de la saison.

team origine prymahl

Conseil n°4 : Partagez la route avec tous ses utilisateurs

Enfin, méfiez-vous du soleil rasant, que ce soit le matin ou le soir. N’oubliez pas que lorsque vous avez le soleil en face, les automobilistes subissent le même phénomène d’écran noir et risquent de ne pas vous voir ou trop tard. Redoublez donc de vigilance dans ce type de situation notamment si vous roulez à plusieurs, éviter d’être 2 de front. S’agissant des automobilistes, l’expérience montre qu’il est préférable de ne pas surenchérir en cas de comportements « limites » même si la tentation est réelle… Mieux vaut avoir eu une grosse frayeur sans conséquence que de tomber sur un abruti susceptible de vous piler sous le nez, voir même à descendre de sa voiture pour vous insulter et même vous frapper. Ce genre de comportement existe malheureusement.

Rouler à vélo en hiver, c’est possible, mais soyez prudents

Voilà, j’espère ne pas avoir plombé vos envies d’évasion mais ce petit rappel me semble indispensable car nous ne sommes pas grand-chose lorsque nous chevauchons nos fidèles montures. Pensez à celles et ceux qui vous attendent à votre retour. Prenez plus que jamais soin de vous et bon ride à toutes et à tous.

Récit par : Patrick Gilles

Partagez cet article

Abonnez-vous à la newsletter


Recevez les dernières actualités Origine directement par email.