Comment choisir sa selle de vélo ?

Choisir une selle de vélo qui vous correspond est primordial. La selle est l’un de principaux points de contact, il est donc essentiel de bien la choisir pour conserver le plaisir de rouler. Découvrez les éléments clés à prendre en compte pour faire le bon choix.

Avant de choisir sa selle : les facteurs à prendre en compte

Pour choisir une selle qui vous convient, il faut prendre en compte les éléments suivants :

  • la largeur du bassin et des ischions
  • la souplesse dorsale
  • la pratique (loisir, longue distance, cyclosportif, compétition)
  • la discipline (route, gravel, VTT)

Nous pouvons prendre toutes ces mesures lors d’un rendez-vous avec un conseiller technique à l’usine Origine. Vous pouvez également les réaliser vous-même !

1. Mesurer la largeur du bassin

  • Asseyez-vous sur un carton ondulé qui marque facilement ou sur un support à mémoire de forme
  • Une position assise à 90° sur la chaise permet de reproduire la pression sur la selle : accentuez la pression de votre séant sur le marqueur en carton
  • Calculez alors en millimètres l’espace entre les 2 marques laissées par les os du bassin.

Plus l’espacement entre vos ischions est grand, plus vous aurez besoin d’une selle large. Les versions étroites mesurent généralement entre 131-136 mm, tandis que les selles larges mesurent 145 mm à 150 mm.

source : velotech

2. Souplesse dorsale

Votre souplesse dorsale se mesure, les jambes tendues en essayant de toucher vos pieds avec les mains. Si vos mains touchent le sol, vous avez une bonne souplesse, si vos mains s’arrêtent aux chevilles votre souplesse est standard, si vous au-dessus des chevilles vous avez une souplesse dorsale limitée.

Plus vous êtes souple, plus vous allez vous trouver sur l’avant. Une selle plus étroite vous conviendra mieux. Notez aussi, qu’une selle avec une fente centrale serait particulièrement adaptée pour limiter les pressions. À l’inverse, si votre souplesse est réduite, privilégiez une selle plus large et creuse pour que votre poids soit mieux réparti.

souplesse dorsale

3. Une selle pour chaque pratique

En loisir, une selle plus large et creuse est plus adaptée, car la position du cycliste est plus relevée. 

À l’inverse, un compétiteur privilégiera une selle plate et étroite pour favoriser la position aérodynamique et projetée vers l’avant. Une version plate permet aussi de varier rapidement et facilement de position sur la selle, selon les changements de dénivelé et de rythme.

En longue-distance, le choix se tournera vers une selle arrondie ou semi-arrondie pour que le poids du corps soit bien réparti et pour rester bien en place.

4. Un renfort pour l’off-road

Si vous pratiquez sur route, votre selle pourra être légère avec des renforts et une souplesse limitée. En off-road, que ce soit en gravel ou VTT, elle doit absorber une partie des chocs et des vibrations. Les selles sont ainsi plus denses et filtrent les aspérités pour un meilleur confort.

Enfin, nous vous invitions à tester l’outil développé par selle Itallia pour trouver votre selle : Testez l’IdMatch de Selle Italia.

2. Choisir sa selle : les critères de choix et de comparaison

Parmi tous les critères possibles dans le choix d’une selle, voici les principaux à prendre en compte pour choisir celle qui conviendra.

  • Le profil : arrondie, plate, semi-arrondie
  • Le canal central : sans, évidé ou ajouré
  • La largeur de l’assise
  • La longueur de la selle
  • La matière de la coque et des rails

1. Les profils de selle

Arrondie : elle convient généralement aux longues distances et aux cyclistes à la recherche de confort. Le poids est généralement mieux réparti et la forme limite les échauffements à long terme.

Plate : elle est conçue pour les courtes distances et/ou les efforts de haute intensité. Elle convient aux cyclistes qui nécéssitent des changements de position réguliers.

Semi-arrondie : elle est conçue avec une forme intermédiaire entre ronde et plate, elle permet de proposer un modèle de selle polyvalent.

profils de selle

2. Le canal central

Le canal central peut être évidé ou ajouré. Cela permet de réduire les pressions sur la zone du périnée et d’éviter les engourdissements. Ce canal est appréciable pour les cyclistes qui ont une bonne souplesse dorsale et qui ont une position sportive sur leur vélo. L’espace ajouré permet de soulager la pression centrale pour mieux répartir le poids sur l’assise.

À noter que ce type de selle n’est pas forcément pour tout le monde, et la contrainte n’est pas totalement supprimée, mais répartie sur d’autres zones de l’assise.

canal central

3. La largeur de selle

La largeur du bassin affecte directement la distance entre les points d’appui des ischions, qui sont les 2 points de contact avec la selle. Pour un bassin plus large, une selle légèrement plus large que la moyenne est recommandée, et vice-versa. La largeur classique de la selle est d’environ 135 mm. 

La position sur le vélo affecte également la largeur de la selle. Plus votre position est relevée (loisir), plus vous mettez de poids sur celle-ci. Dans ce cas, une selle légèrement plus large est recommandée. En effet, votre poids se répartit différemment entre l’assise, le guidon et les pédales selon que vous êtes en position sportive ou plus droite. Attention, une assise trop large peut gêner le pédalage et provoquer des frottements à l’intérieur des cuisses.

4. La longueur de selle

Une selle courte mesure moins de 250 mm de longueur. Elle permet de se positionner à l’arrière du vélo dans les descentes raides, et de trouver sa position plus rapidement. Debout sur les pédales, la selle courte a moins de risque de frottement sur les cuisses. 

La selle longue mesure plus de 250mm. Elle permet de se déplacer sur la selle en fonction de la phase de la sortie ou de la course (à l’avant lors des fortes accélérations). La position est moins instinctive à trouver dans un premier temps.

longueur et largeur de selle

5. Les matériaux

Les différents matériaux, comme pour les cadres de vélos, ont des caractéristiques techniques qui leur sont propres. Le carbone reste le meilleur choix en termes de confort et de poids.

  • Titane : le plus confortable, avec un poids contenu
  • Acier : relativement confortable
  • Aluminium : relativement léger
  • Carbone : le plus léger, et très confortable

Découvrez également notre guide d’achat sur les cintres de vélo de route.

Partagez cet article

Abonnez-vous à la newsletter


Recevez les dernières actualités Origine directement par email.