Un gravel et deux paires de roues, le vélo à tout faire

Profitez de la polyvalence d’un vélo gravel

On nous vend le vélo de gravel comme étant le vélo polyvalent par excellence, tant sur route qu’en gravel. Souvent chaussé de roues avec des pneus en 40c il est vrai que ça en fait un vélo passe-partout, excellent nulle part mais bon dans tous les domaines : chemin, bitume, forêt, etc.

Seulement cette polyvalence a un prix : celui du compromis. Il faudra choisir un pneu qui ne soit pas trop mauvais sur le bitume tout en étant assez bon lorsque l’on quitte la route.

Avec une seconde paire de roues le choix n’est plus à faire, c’est la solution que j’ai trouvée pour optimiser la polyvalence de mon Graxx !

Nous voici dans la configuration suivante : un vélo pour deux paires de roues. Nous pouvons donc faire des choix beaucoup plus tranchés.

Des roues de 650b pour ma part avec des pneus de 47mm, et des roues de 700c avec des pneus route en 28mm. Il n’est plus nécessaire de faire supporter la polyvalence par le pneu puisque c’est la paire de roues qui va s’en charger.

Un gravel et deux paires de roues, comment ça marche ?

Mais alors dans les faits comment cela se passe ? C’est tout simple en réalité. Le changement de configuration pourrait effrayer mais il n’en est rien.

Changer la roue avant prend moins d’une minute, et comptez deux à trois minutes pour la roue arrière si vous n’êtes pas à l’aise avec la manipulation du dérailleur arrière. Ma vidéo en témoigne.

Évidemment il faudra au préalable avoir équipé entièrement la seconde paire, prête à l’emploi. J’entends par là y avoir installé les disques, la cassette et les pneus.

À ce propos une question que l’on m’a déjà posée : non, il n’est pas nécessaire d’avoir une cassette de même taille sur les deux jeux de roues, et fort heureusement d’ailleurs. Vous pouvez monter une 11-42 sur la paire gravel et une 11-30 sur la paire route par exemple.

gravel 650 et 700

Vélo de route ou gravel, avec deux paires de roues Prymahl

J’attire votre attention sur le point primordial de cet article : il faut utiliser deux paires, route et gravel, de la même marque ! Ou du moins de même moyeux.

C’est un paramètre indispensable pour ne pas avoir à refaire le réglage de la transmission et le centrage des étriers de frein. Avant d’essayer je pensais que sur le papier c’était séduisant mais que sur le terrain ça ne fonctionnerait pas aussi bien… j’avais tort. Le changement se fait en moins de cinq minutes et il n’y a aucun réglage à faire, tout se déroule comme prévu. La transmission ne s’aperçoit pas du changement de roues, pareil pour les freins, tout est opérationnel. Vraiment très agréable !

J’ai personnellement une paire de Prymahl Vega A30pro que j’ai recyclée en roues pour la route, et une paire de Prymahl Vega A22 Pro 650B que j’utilise pour le gravel. La combinaison de ces roues avec mon Graxx est parfaite. Ainsi, je n’ai pas à choisir entre un vélo de route ou vélo gravel. J’ai les deux.

gravel roues route

Plus de polyvalence, pour plus de plaisir à rouler

Bonus de cet article, il est possible de pousser encore plus loin le concept de la polyvalence en ayant une troisième paire de roues. Oui vous avez bien lu, dans l’idée d’un vélo unique, certains ajoutent une paire au format 700c pour le gravel soft avec des pneus en 40mm. Réservant ainsi l’utilisation des 650b pour le gravel engagé lorsque la pratique flirte avec celle du VTT.

Conclusion avoir un vélo unique avec plusieurs roues augmente les possibilités, augmente le plaisir à rouler, augmente la place dans le garage au lieu d’avoir deux ou trois vélos différents, diminue le budget car une paire de roues sera toujours moins chère qu’un vélo complet. Bref je n’y vois que du positif !

Graxx 700C et 650B

Récit par : Arnaud Dubois (Gravel Bike des Savoie)

Partagez cet article

Abonnez-vous à la newsletter


Recevez les dernières actualités Origine directement par email.